Yara Said, artiste-peintre syrienne

Née à  Sweida, en Syrie en 1991
Vit et travaille à Amsterdam, aux Pays-Bas

Yara Saïd obtient son diplôme des Beaux-Arts de Damas, en Syrie en 2014. Pendant et après ses années d’études, elle a travaillé en tant qu’enseignante d’art pour enfants. Elle a participé à plusieurs ateliers avec des artistes renommés, tels qu’Edward Shahda et Nizar Sabour.

Yara réside actuellement aux Pays-Bas et travaille auprès de Refugee Company en tant que coordinatrice pour la prise en charge des réfugiés. Elle fait du bénévolat auprès de l’organisation TESC comme travailleur social, et participe à divers projets artistiques à De werkelijkheid (Expression à travers l’art).

En tant que peintre et graphiste, elle a participé à plusieurs ateliers aux Pays-Bas avec des étudiants de l’École des Sciences Appliquées néerlandaise dans le cadre du thème « Les réfugiés et leurs besoins ».

Mot de l’artiste :

La première étincelle pour le genre d’expressionisme que j’aime peindre m’est venue en 2011, année décisive pour beaucoup de gens. Ce fut le début de la guerre.

Mes motivations initiales étaient de comprendre la nature humaine et le flux des pensées et des émotions des gens. Cependant, alors que la guerre continuait de propager le chaos, je me suis aperçue que cette question était beaucoup plus complexe que je ne l’avais pensé. Ce n’était nullement un problème local, mais un problème beaucoup plus profond qui m’a fait prendre conscience de l’expression « la condition humaine ».

Ce fut un choc pour moi (en tant que jeune fille de dix-neuf ans) de découvrir que les êtres humains pouvaient être si primitifs. Cela m’a ouvert les yeux et m’a poussé à acquérir davantage de connaissances sur la politique, la psychologie, la sociologie et la théologie afin d’approfondir la compréhension de mon rôle en tant qu’artiste syrienne.

Je me suis rendue compte aussi combien le temps affecte les gens et les matériaux environnants, que ce matériau soit une peinture, une sculpture, une vidéo d’art ou bien un être humain.

En gardant à l’esprit les relations des formes à l’intérieur de l’espace, parfois légères, parfois pesantes, ce vaste concept était et est toujours la principale préoccupation dans ma recherche artistique, que je tente de refléter dans tout mon travail.

Je suppose que l’on puisse nommer cela une tentative de manifester les idées que j’avais acquises durant ces années d’études à l’extérieur et à l’intérieur de ma faculté des Beaux-Arts et de les matérialiser.

J’utilise des couleurs acryliques, l’art du collage, le fusain, l’encre ainsi que toutes les autres techniques à ma disposition.

Ce diaporama nécessite JavaScript.