Elias Naman, artiste-sculpeur syrien

Né à Yabroud, en Syrie en 1980
Vit et travaille à Carrare, en Italie

Elias Naman est diplômé de la Faculté des Beaux-Arts de Damas. Arrivé en Italie en 2002, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Carrare, où en 2009 il obtient un diplôme avec mention, et en 2011 un diplôme avec mention honorable. Il a participé à de nombreux symposiums de sculpture partout dans le monde et a exposé son travail dans plusieurs expositions individuelles et collectives en Italie, en Syrie, au Brésil, en Allemagne et en France.

Dans ses sculptures, l’artiste reste fidèle au style figuratif, et travaille le marbre exclusivement à la main, sans l’aide de machines, exactement comme Michel-Ange il y a cinq siècles. Sa méthode d’exécution trouve ses fondements dans la tradition classique, Elias Naman travaillant directement ses sculptures à partir d’un bloc de marbre sans l’intermédiaire de modèles ou de dessins. Il a collaboré avec divers ateliers de la région Apuan-Versilia, et travaille dans son studio, situé non loin du centre-ville de Carrare.

Naissant des entrailles de la nature et se perdant dans l’inconscient de la culture : des formes galbées et ciselées qui émergent du marbre cristallin, des corps vivants qui cherchent à se libérer de la matière froide, et la dualité du masculin et du féminin en tant que dichotomie archaïque. Voici les thèmes qui émergent de l’œuvre d’Elias Naman, représentée principalement par des sculptures statuaires en marbre blanc de Carrare. Plus qu’aucun autre, il a su transformer les tensions amenées par la vie en une production artistique attachée au romantisme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.