Rabi Koria, artiste-peintre néerlandais-syrien

Né à Kamishli, en Syrie en 1988
Vit et travaille à Utrecht, aux Pays-Bas

Rabi Koria est diplômé de la Hogeschool voor de Kunsten, à Utrecht ( Fine Art Alumni ). Sa famille a émigré aux Pays-Bas alors qu’il était un enfant en bas âge. Rabi Koria est l’un des quatre récipiendaires du Royal Award for Modern Painting 2015. Lors de la cérémonie de remise des prix, l’artiste a été félicité d’avoir reçu le Royal Award par le Roi Willem-Alexander en personne, lequel poursuit cette longue tradition en présentant ce Prix au Palais Royal d’Amsterdam.

Le concours du Royal Award est ouvert à tout artiste néerlandais indépendant âgé de moins de 35 ans et porte quatre prix. Les artistes sont nommés par un jury. La cérémonie, exposition et présentation du Royal Award sont organisées annuellement au Royal Palace Amsterdam. Pour le grand public, l’exposition est souvent une première introduction à l’œuvre de jeunes artistes. Pour les galeristes, collectionneurs et conservateurs, il est un excellent moyen de découvrir de nouveaux talents.

Dans l’œuvre de Rabi Koria, les cultures se rejoignent, tant dans l’image que dans la technique. Les conflits actuels au Moyen-Orient sont des facteurs importants de son travail. Forme et contenu entrent dans un dialogue, ainsi que dans la fragmentation de l’image. La toile de l’artiste intitulée Homs se lit de droite à gauche, d’un bâtiment entier à un détail, de l’obscurité à la lumière, jusqu’au point où le contenu et le matériel deviennent un. Dans les pays arabes, la calligraphie occupe une place élevée dans l’art, tandis qu’en Europe occidentale, elle est principalement considérée comme une couleur autochtone. Rabi Koria semble influencer le spectateur occidental en l’emmenant dans des contrées ambivalentes. Il utilise l’alphabet latin et fait également référence au cryptage Captcha d’Internet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.