War Correspondence

War Correspondence / BucharestArtWeek2017

L’exposition « War Correspondence » est organisée par l’APAC (Roumanie) en partenariat avec SYRIA.ART dans le cadre de la BucharestArtWeek2017, et est organisée par Humam Alsalim et Nona Şerbănescu.

Lieu : Palatul Stirbei, Calea Victoriei, 107, 010069 Bucarest, Roumanie

Dates : 14 octobre au 22 octobre 2017

Curateurs : Humam Alsalim & Nona Şerbănescu

Sera exposé de l’art syrien et roumain. Parmi les artistes présentés, l’exposition accueillera 6 artistes syriens.

Fadi Al-Hamwi | Syrie
Humam Alsalim | Syrie
Khaled Youssef | Syrie
Manhal Issa | Syrie
Nizar Ali Badr | Syrie
Yaser Safi | Syrie
Angela Bontas | Roumanie
Liviu Coman | Roumanie
Cristina Iacob | Roumanie
Mugur Grosu | Roumanie

« Il n'est d'image ou de livre qui puisse transmettre totalement les sentiments horribles de la guerre, mais on peut avoir un aperçu, un indice de ce qu'est une réalité en mode de guerre.
Des centaines de milliers étouffent en silence à l'intérieur de ce qui reste du pays, et parfois ils crient de douleur. »

- Humam Alsalim

Cette année, BucharestArtWeek s’articule autour d’un sujet profondément sensible : la guerre en Syrie et ses conséquences. Le thème « War correspondence » («Correspondance de guerre») suscite une série de questions sur le rôle de l’artiste et la signification de l’art contemporain dans le contexte actuel de guerre qui ravage le Moyen-Orient et affecte tout le continent sur les plans politique, administratif, social et culturel .

Le thème a été suggéré par Nona Şerbănescu, la fondatrice et directrice du festival, une artiste émotionnellement liée à la Syrie, à travers son héritage. L’édition de cette année rassemblera différents domaines d’expression artistique, comme le théâtre, la musique et les arts visuels, avec des artistes invités syriens et roumains, par exemple Yaser Safi, Fadi Al-Hamwi, Khaled Youssef et Humam Alsalim qui est le curateur de l’exposition centrale de la semaine avec Nona Şerbănescu.

Splendida, Ardente

Splendida, Ardente

« Splendida, Ardente » est une exposition collaborative organisée par SYRIA.ART, Art Represent et la Galleria Gli Acrobati, située à Turin, en Italie.

Lieu : Galleria Gli Acrobati – via Luigi Ornato, 4 – Turin, Italie
Dates : du 31 octobre au 23 décembre 2017

L’exposition accueille les artistes syriennes suivantes : Yara Said  –  Noor Bahjat Almassri  –  Manhal Issa (Artiste invité)

Art Represent est une initiative sociale dédiée à l’encouragement des artistes affectés par les conflits et les bouleversements sociaux. Art Represent œuvre pour créer le dialogue et la cohésion sociale à travers l’Art. En offrant une plate-forme aux artistes provenant de populations touchées par les conflits, Art Represent croit qu’il peut faire entendre des voix jusqu’alors inaudibles et mettre en lumière le talent créatif d’individus qui méritent d’être reconnus par un public international.

Art Represent espère qu’à travers l’art, il contribuera à montrer un côté plus humain des conflits et à remettre en question la rhétorique négative au sujet des régions déchirées par ceux-ci, ainsi que des réfugiés qui sont contraints de les fuir. (http://www.artrepresent.com/ )

Galleria Gli Acrobati est une galerie d’art qui se dédie aux arts hors des sentiers battus, à l’art-thérapie et aux artistes provenant de diverses parties du monde, promouvant leur activité comme moyen de connaissance et de libération de leur réalité intérieure.

Galleria Gli Acrobati n’est pas seulement un lieu d’exposition mais aussi un atelier, une galerie-atelier où les artistes peuvent créer librement et où une série d’activités telles que des workshops d’art-thérapie et la présentation des artefacts des résidents des groupes thérapeutiques ne montreront pas seulement des œuvres mais la vie même du processus créatif dans ses innombrables manifestations. Une attention particulière sera accordée aux artistes provenant des zones de guerre qui pourront exprimer leurs talents en allant au-delà du simple récit négatif de leur condition de victimes événementielles. ( http://www.gliacrobati.com/ )

L’association SYRIA.ART, Art Represent et la Galleria Gli Acrobati sont fiers d’accueillir « Splendida, Ardente » avec des œuvres de Noor Bahjat et Yara Said. L’exposition présentera également une vidéo de l’artiste syrien Manhal Issa (artiste invité).

Les deux jeunes artistes de Damas mêlent expériences personnelles et pensée critique, ce qui nous amène à réfléchir sur la nature destructrice de la guerre et sur la « force créatrice » qu’elle déchaîne.

Le conflit redéfinit tout, de la dynamique sociale aux structures de pouvoir, de l’éthique aux identités de genre, créant à la fois solidarité et solitude. En vivant dans un lieu et un moment historique où la beauté se retire de la sphère intime et personnelle pour résister à la vie quotidienne brutalisée par la violence, l’expérience artistique et son introspection pourraient être la clé d’une nouvelle lecture des relations humaines, notre évolution.

Née en 1991 à Damas, en Syrie, Noor Bahjat vit et travaille aux Emirats Arabes Unis après avoir obtenu son diplôme summa cum laude de l’Ecole des Beaux-Arts de l’Université de Damas. Elle a participé à diverses expositions collectives et à deux expositions personnelles à Dubaï et à Manille ( galerie Ayyam ). Noor est une artiste peintre douée d’un style expressif et d’une fascination pour le symbolisme culturel. Ses œuvres rassemblent des visions intimes et un récit critique de la réalité dans laquelle elle vit.

Yara Said est née en Syrie en 1991 et diplômée de l’Ecole des Beaux Arts de l’Université de Damas en 2014. Elle a participé à l’exposition collective Feminist Art Fest et a été accueillie par Amnesty International pour une exposition personnelle à Amsterdam en 2016. Elle a conçu le drapeau représentant l’équipe des athlètes réfugiés aux Jeux olympiques de Rio l’année dernière, – maintenant partie intégrante de la collection du Victoria and Albert Museum et actuellement exposé au Musée Stedelijik à Amsterdam. Son style va au-delà des catégories abstraites et figuratives, puisqu’elle crée un imaginaire anamorphique dans lequel le visible et l’invisible s’entrelacent l’un avec l’autre.

Yara et Noor seront à Turin du 31 octobre au 4 novembre pour une série de réunions, d’ateliers et de conférences à la Galleria Gli Acrobati.

Texte par Baiqu, fondatrice de Art Represent